Mon Oasis : Histoire sacrée


Photo Leander Syrieix

Photo Leander Syrieix

Après ma Genèse, j’ai été mis hors des entrailles de ma mère où il fallut que je fasse face au monde extérieur, aux difficultés de la vie. Tu as alors été mon Oasis, car malgré mon péché d’origine, tu as fait Alliance avec moi à cause de ma foi en Toi.

Au cours de mon Exode sur cette terre, tu as opéré d’importantes libérations dans ma vie. Toi le Tout-Autre, tu es venu à ma rencontre à travers les sacrements de l’Église, mais aussi par le biais de mes désirs de solidarité avec les opprimés. Tu as été mon Oasis au cœur de cette marche.

Au Temple, à travers mon Lévitique, je t’ai contemplé au cours de l’adoration eucharistique, de la liturgie de l’Église, par la musique qui élevait mon âme vers Toi, mon Oasis.

Au cœur de mon Livre de Job, c’est-à-dire de mes grandes souffrances, de mes expériences de rejets et de mes « amours impossibles », ainsi que de la maladie, tu as été mon Oasis, car tu m’as permis de te trouver, ton mon roc.

Les plus belles prières de la ma vie, mes Psaumes, ont été inspirées par ta présence, Toi mon Oasis, au cœur de mes déserts.

Mon Cantique des cantiques, mes périodes de grands désirs, mes moments d’attente et de rencontre avec Toi furent toutes les fois où je suis allé à l’écart dans la solitude, au désert où tu as été mon Oasis, mon havre de paix.

Tu as mis plusieurs Prophètes sur ma route et tu m’as également permis d’être à mon tour prophète pour quelques-uns à qui tu t’es aussi manifesté comme Oasis.

Mon Livre des Martyrs, mes plus belles luttes au cœur de la quête de sens de mon existence, de mon discernement vocationnel, n’aurait pas été possible si tu n’avais point été mon Oasis.

Mon Évangile, ma rencontre avec le ressuscité, lui mon Oasis, s’est opéré à travers les plus démunis, les marginalisés, les sans voix que tu as placée sur ma route.

Mes Actes des Apôtres, mes expériences marquantes de vie en Église se sont déployés à divers moments de mon cheminement vocationnel (rite d’admission, du lectorat et de l’acolytat) durant lesquels tu as été mon Oasis.

Lorsque je n’avais aucune ressource, quand j’étais démuni, tu as été mon Oasis et tu as mis sur mon chemin plusieurs pasteurs qui m’ont permis d’écrire mes Épîtres.

Au cœur de l’expérience de la maladie et du deuil, tu as été mon Oasis, car c’est dans ces expériences d’attente du retour du Christ que tu as inspiré mon Apocalypse.

Seigneur, tu as été présent au cœur de mon histoire sacrée que tu as toi-même inscrite dans l’histoire universelle de salut. Tu t’es sans cesse révélé dans mon histoire personnelle comme mon Oasis, comme l’étincelle de vie dans des moments où aucune lueur de vie ni d’espoir n’était plus possible pour moi. À présent, tu es mon Espérance, ma Lumière et mon Salut.

Ainsi soit-il.

© Léandre Syrieix.

(0)

693 total views, 1 views today


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*