Contact Us

Archive de mots clefs pour Amour

Peur de la Mort


Photo Leander Syrieix

La mort me fait peur, elle me tétanise à un tel point que je n’ose pas parfois visiter des proches ou connaissances qui s’apprêtent à en vivre l’expérience. J’ai ouï dire que c’est par la mort que l’on te rencontre face-à-face Seigneur. Est-ce peut-être à cause de ce slogan que la mort me fait tant peur ?

Je me rends finalement compte que j’ai jusqu’ici rationalisé la question de la mort, que je me suis réfugié derrière de belles formules afin de fuir et d’éviter cette réalité indéniable.

Mais, qu’est-ce qui me fait tant avoir peur de la mort ? Est-ce toutes les blessures de ma vie comme l’abandon, le reniement, l’expérience du rejet sous multiples formes, etc. ? Est-ce à cause de tant de mal subi au cours de mon existence ? Est-ce à cause de tant de mal dont j’ai été l’auteur ? Est-ce par peur de tomber dans l’oubli de mes proches et des personnes que j’ai connues ? Ou encore, est-ce par peur de ma vision de l’au-delà, par peur d’y être dans la solitude et d’y errer éternellement ? Lire la suite

69 total views, no views today

La prière comme respiration : les gestes et les paroles

Daniel Abel Photograph

La prière n’est pas uniquement personnelle, elle ne consiste pas à se présenter tout seul devant Dieu, mais aussi à porter les autres, voire même le cosmos. Ainsi, c’est parce l’on est habité par le divin, par la prière que l’on devient capable de porter les autres, non seulement dans notre prière, mais aussi dans la vie concrète, c’est-à-dire au cœur de leurs souffrances en leur apportant une aide sur divers plans : physique, psychologique et spirituel.

Poser des gestes concrets pour le prochain constitue un acte d’amour et illustre par le fait même ce que doit être la prière chrétienne, c’est-à-dire un « acte d’amour ». Ainsi, on aperçoit de nouveau la notion de prière comme respiration : « Si Dieu voit que ta prière respire l’amour, qu’elle monte vraiment du fond de ton cœur, il réalisera certainement le désir de ton cœur[1]. » La prière doit respirer Dieu. Or, « Dieu est amour » (Jn 4, 8). De ce fait, la prière doit respirer l’amour. Qu’est-ce donc l’amour sans les œuvres ? Comment peut-on aimer Dieu que l’on ne voit pas et ne point aimer son prochain[2] ? (1 Jn 4, 20) La prière chrétienne est celle qui se conforme au cri du Christ à Gethsémani vu qu’elle englobe tout le genre humain. Lire la suite

59 total views, no views today

Amo Ergo Sum

Photo Leander Syrieix

Depuis que je t’ai rencontré, je n’imagine plus ma vie sans Toi. Pourtant il m’arrive d’être loin de Toi, de t’oublier pendant quelques instants. Lorsque cela m’arrive, je prends d’avantage conscience du lien solide qui nous unit.

Avec Toi je partage mon existence, non pas parce que je suis maladivement dépendant, mais à cause de l’Amour réciproque qui nous habite. Ma respiration n’est rien d’autre que notre Amour. Comment puis-je donc cesser de t’aimer ? En effet, cela supposerait que je ne vis plus dans la mesure où l’absence de respiration est synonyme d’absence de vie, c’est-à-dire la mort au regard de notre conception humaine.

L’Amour qui nous lie me garde donc en vie. Mais, comment expliquer le fait qu’il m’arrive souvent de t’oublier au cours d’une journée dans le tumulte de mes occupations ? Je prends seulement conscience de cela soi lorsque nous conversons avant que je m’endorme, soi lorsque je fais la relecture personnelle de ma journée. Manifestement, t’oublier à certains moments de ma journée traduit mon imperfection, le mystère de ce que « je t’aime » bien que je ne sois pas entièrement présent à Toi. Lire la suite

96 total views, no views today

Le Principe de l’Amour

Photo Leandre Syrieix

L’Amour est un mystère qui transcende l’entendement humain parce que toutes les fois qu’on se lance dans une entreprise visant à l’expliquer, on se heurte à l’Insaisissable. L’Amour est comme la Vie, car c’est ce qui échappe à la compréhension humaine. Aujourd’hui par exemple, tout ce que l’humanité entreprend pour avoir la main mise sur la vie se solde toujours par un échec ou des conséquences dramatiques sur tous les plans. Voilà par exemple ce qu’illustre Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley (1818). Manifestement, Victor Frankenstein veut faire jaillir la vie, il désire transcender le mystère, mais il parvient plutôt à créer un monstre. C’est aussi ce que l’on peut percevoir à travers toutes les lois qui semblent vouloir règlementer la vie (aussi bien de la conception, à la naissance ou encore à la fin de vie [mort]). Tout cela peut nous aider à tendre vers une certaine compréhension de l’Amour, à essayer de comprendre son principe qui échappe à notre contrôle, car c’est l’incontrôlable et l’insaisissable, c’est la transcendance même. Lire la suite

108 total views, 1 views today

La prière comme respiration : répétition et constance, signes d’Amour.

Photo Leander Syrieix.

Saint Paul nous dit que « l’Amour prend patience ; l’Amour rend service ; l’Amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. » (1 Co 13, 4-7) On retrouve toutes ces caractéristiques de l’Amour chez le Christ qui, même aux dernières heures de sa vie publique, n’a cessé de poser de multiples gestes pour illustrer cela. On peut le voir lors de la Cène au cours de laquelle il ne propose guère un traité théologique sur l’Eucharistie ou le Sacerdoce, mais instruit sur le sens du service et de l’Amour fraternel. Le Christ invite ses Apôtres à poser des gestes d’Amour et d’attention les uns les autres : Lire la suite

564 total views, no views today