Contact Us

Le point


Marthe Fortin / Photograph

Marthe Fortin / Photograph

Après quatre années de discernement au Grand Séminaire de Québec en vue du presbytérat, la Paix et la Joie sont de plus en plus au rendez-vous. En faisant le point sur les quatre pôles de la formation, c’est-à-dire les pôles humain, spirituel, intellectuel et pastoral, je me rends compte que je suis toujours aussi plein d’engouement comme au début de cette belle aventure à la suite du Christ.

La vie communautaire au Grand Séminaire de Québec m’a permis de mieux grandir dans mes rapports avec les autres, mais aussi avec moi-même dans la mesure où j’apprends à prendre davantage conscience de mes limites. Plus le temps du discernement avance, plus je prends conscience de mes faiblesses, et cela me permet de mieux discerner ainsi que de trouver des points d’équilibre sur le plan humain.

J’ai la joie depuis le début du ma formation d’avoir des bons amis (es) qui contribuent grandement à cet équilibre et participent ainsi en quelque sorte à ce beau projet de vie qui n’est plus dorénavant seulement le mien, mais aussi celui de toute une communauté croyante, et même non-croyante.

C’est donc en prenant de plus en plus acte de mes petitesses humaines que je grandis également au niveau spirituel, et que j’avance en vérité dans mon discernement. Malgré des périodes de sècheresse comme dans toute expérience spirituelle chrétienne, je constate que, plus je poursuis la formation, plus il y a une Joie et une Paix profondes qui s’installent parce que je demeure fixé sur le Christ qui me presse à sa suite. Lorsque je revois des personnes que j’ai connues avant d’entrer au séminaire, elles me disent que je suis différent, plus posé, plus joyeux. Parfois cela me fait sourire, parce qu’au fond de moi je sais que c’est ce n’est pas tant en lien avec le Séminaire en tant que tel, mais avec ma vie chrétienne puisque j’essaye de vivre une authentique rencontre avec le Christ.

À mon entrée au Séminaire en 2012, après une formation en Génie et quelques fonctions dans le secteur de la recherche et de l’industrie, j’appréhendais beaucoup le retour aux études et m’étais donné un objectif : terminer le plus rapidement possible les cours et aller en stage pastoral. Mais j’ai rencontré des enseignants et enseignates de qualité à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval qui m’ont vraiment déplacé dans mes conformismes. J’ai osé entrer dans les démarches proposées à travers les différents cours, et j’ai alors ressenti le besoin d’approfondir davantage. Finalement, je suis sur le point de terminer une Maîtrise avant le départ en stage. De fait, faire la théologie engage, permet de passer des idées au concret, et cela a changé non seulement ma façon de prier, mais a aussi enrichi mes engagements pastoraux. Au cours de mes insertions pastorales ainsi que lors de l’exercice des commentaires homilétiques, je fais des liens entre le contenu de mes cours de théologie et la vie pratique, et cela me met dans une dynamique relationnelle, à l’écoute des préoccupations que portent les gens et me fait aussi vivre une réelle proximité avec eux.

Quelques personnes m’ont dit entre 2011 et 2012 qu’en abandonnant une belle carrière professionnelle à 28 ans pour entrer au Grand Séminaire je prenais un risque important. Effectivement, elles avaient raison dans la mesure où j’ai pris ce risque avec le Christ, et c’est un chemin de Joie. Je poursuis mon discernement et quelque soit ce à quoi le Christ m’appelle, je demeure dans la Paix parce que c’est sur Lui que je m’efforce de mettre l’essentiel.

© Léandre Syrieix.

1,016 total views, 5 views today

4 commentaires

  1. ATEBA ALVIN dit :

    La vie sacerdotale est une très belle aventure avec le Christ. Elle ne nécessite courage que lorsqu’il faut dire oui.Elle devient joie permanente dans un abandon total.VAS Y ET QUE LE SEIGNEUR ACHÈVE EN TOI CE QU’IL A COMMENCE

  2. T W G dit :

    Très intéressant ton texte, je sais que tu vas y arriver…
    Tu as vraiment décidé de suivre ta voix, bien que beaucoup de gens n’étaient pas d’accord avec ton projet.
    Du courage et que le seigneur soit avec toi pour le temps qui te reste avant la fin de ta formation…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *